Jour 17 : Westfjords – Látrabjarg (part 1)

Cher lecteur, cette 17ème journée sera la plus longue, le plus productive, et la plus belle (ça reste subjectif) de notre séjour !
Pour éviter les temps de chargement trop longs, j’ai décidé de splitter cette journée sur 2 pages. N’oubliez pas la partie 2 de ce 17ème jour, elle réserve de bien belles surprises ;)

Réveil vers 6h du matin, la faute aux bières bues la veille au soir, et que j’ai eu la flemme d’aller vidanger une fois installé sous la tente. Ce n’est pas malin, je sais.

Pas de chance, il pleut, et il faudra remballer la tente trempée dans la voiture.

Je file sous l’unique douche du camping. Ce n’est pas la bousculade heureusement, mais niveau confort c’est très spartiate. Douche à l’italienne, un seul crochet pour attacher toutes ses affaires (par terre on oublie), et un interrupteur relié à une minuterie pour activer l’eau chaude. Dans cette région, pas d’eau chaude à profusion, elle est limitée. J’actionne le bouton, je commence à me laver et au bout de 3mn tout se coupe ! Je suis couvert de gel douche de la tête au pieds… super. J’appuie de nouveau sur le bouton de la minuterie, rien. Ben oui ce serait trop simple ! J’ai dû attendre 5 bonnes minutes, à poil à me les geler, pour que la minuterie de l’eau soit de nouveau opérationnelle.
Il faut aussi que je me rase, mais pas le moindre miroir ! En fait dans ce camping il n’y a pas de salle de bain. Juste une cabine de douche, et 2 WC. Direction les chiottes à la propreté douteuse pour me raser.
Ca n’a rien de dramatique en soit, je me contente de peu surtout en voyage, mais je trouve qu’en Islande, pays du bain et de l’eau chaude par excellence, ça dénote un peu… Un nouveau bâtiment en contrebas du camping est en construction, j’ai bon espoir que les sanitaires seront améliorés bientôt.

Finalement le temps de faire notre toilette, la pluie a cessé, et le vent s’est levé, de quoi faire sécher un peu la tente.

Nous prenons notre petit dèj avec les moucherons qui ont refait leur apparition. Pain de mie et gouda sont bien entendu de mise.

Nous planifions notre journée qui s’annonce longue, avec beaucoup de points d’intérêt à voir sur la route. Idéalement nous voudrions être ce soir à l’extrême ouest du pays, au bout du bout de l’Islande, et donc de l’Europe. Il y a paraît-il là-bas de très haute falaises « Látrabjarg » avec plein d’oiseaux.

Nous commençons avec le petit village de Sudureyri non loin d’Ísafjörður. Mais pour y aller il faut emprunter un des rares tunnels d’Islande, et il n’a rien d’anodin ! En route !


Agrandir le plan

Le temps est très instable. Il se remet à pleuvoir.

Et voici le fameux tunnel. Il a deux particularités :
Il est en « Y ». A la moitié du parcours, il y a une bifurcation qui va à Sudureyri, et sur ce tronçon il n’y a qu’une seule voie à double sens ! Vraiment flippant, surtout quand une voiture arrive en face, on a énormément de mal à évaluer les distances. Il y a bien sûr des alcôves pour se croiser plus facilement, mais cela reste une véritable expérience.


Nous arrivons à Sudureyri. Le village en soi ne présente pas beaucoup d’intérêt, nous nous dirigeons plutôt vers la pointe du fjord, où se trouvent moutons et chevaux.







En voilà un qui est d’humeur chevalresque…

Nous prenons maintenant la direction de Þingeyri, notre prochaine étape. Il faut repasser par le tunnel de la mort, en prenant cette fois l’autre bifurcation qui n’a, elle aussi, qu’une seule voie à double sens !


Agrandir le plan





Nous arrivons à Þingeyri, petit port de pêche tranquille.



Þingeyri

La ville est nichée au pied d’une colline, le « Sandafell », avec une grande falaise. Une piste réservée exclusivement aux 4×4 grimpe à son sommet avec à la clé une vue imprenable sur tout le fjord. On essaye ? On essaye…

A peine la piste entamée, nous croisons des voitures qui en descendent. Il n’y a là que des Patrol GR, Landcruiser et Pajero surélevés avec des roues énormes ! On ne fait pas les fiers avec notre 4×4 de Barbie !

La route grimpe sec le long de la crête de la colline.

Sandafell

Et on y arrivera sans encombre ! Cela dit je vous déconseille fortement de le faire avec une voiture 2×4, c’est même interdit.

Au sommet, une grande antenne radio / télévision / gsm, et la vue magnifique sur les environs.




Il est temps de redescendre. Je laisse le volant à ma femme, et je filme l’intégralité de la descente (5’49″). Profitez du panorama, c’est le but de cette vidéo !

Direction maintenant les chutes d’eau de Dynjandi (B), impressionnantes avec plus de 100m de haut. Vu notre « chance » quand nous visitons les cascades, je me dit que le temps et la lumière ne s’amélioreront pas.


Agrandir le plan

Sur la route, je remarque cet embarcadère improbable, au milieu de nulle part, avec 2 lampadaires allumés. Très étrange !




On aperçoit au loin, au fond du fjord, la cascade de Dynjandi

Cette montagne ressemble à une glace vienetta vous ne trouvez pas ?

Nous arrivons enfin à la cascade de Dynjandi. Bien sur, le temps ne s’est pas amélioré, et il pleut. On décide de faire un pique-nique « in car », mais il faut quand même se mouiller un peu pour faire chauffer les pâtes sous la pluie.

Finalement le temps ne s’améliorera pas, et je décide quand même de faire la petite ascension qui mène à cette imposante chute d’eau.

C’est en fait une succession de cascades, toutes plus jolies les unes que les autres, et toutes portent un nom bien particulier. D’ailleurs les Islandais donnent des noms à tout.



Quel dommage que la lumière soit si plate… Vraiment quelle poisse avec les cascades !

Cascade de Dynjandi

Nous reprenons la route, prochaine étape, une épave de bateau, le « Gardar BA 64″.


Agrandir le plan

La route, ou plutôt la piste, devient rouge sur certaines portions. On croise souvent des cyclistes qui voyagent à travers l’Islande… Ce doit-être une rude épreuve quand même. Les caprices du climat, le terrain parfois hostile, les projections de gravillons, la poussière, le froid, la solitude…

Les paysages sont fantastiques dans cette région. Malgré les conditions je fais quand même quelques photos.

Dans le creux d’un fjord, un buldozer abandonné.






Et un peu plus loin c’est le fameux bateau Gardar BA 64, échoué en 1981.




Gardar BA 64


Cap maintenant sur Látrabjarg, les guides du routard et lonely planet parlent d’une ancienne maison de correction réhabilitée en farmhouse. Je suis curieux de voir ça.

Pas d’itinéraire sur google maps, juste un point (A), la piste qui y va n’est pas référencée.


Agrandir le plan

Sur la route, au détour d’un virage, on découvre ces immenses plages de sable blond ! On ne s’attend pas du tout à ça par ici.



Plus loin une jolie petite cascade au bord de la route

Et la encore des bouées en pleine nature !

Remarquez le subtil mélange de couleurs, rouge, jaune, ocre… j’adore !

Et voilà, nous somme arrivés à destination. Pas mal de monde dans cet hôtel (qui n’a de farmhouse que le nom), qui a une grosse capacité d’accueil. C’est je crois la seule structure dans le coin pour aller voir les falaises à quelques km d’ici.


Ancienne maison de correction oblige, les chambres sont en fait des cellules, avec des lits superposés.

Il est 20h. Direction la cuisine commune pour faire la tambouille.
Au moment du repas, je me dis qu’on a fait une journée bien remplie, nous sommes debout depuis 6h, et on accuse un peu le coup. Je regarde à travers la fenêtre, le ciel se déchire un peu laissant place à de timides éclaircies… Et si on allait voir les falaises maintenant ? Si le temps continu à se dégager, c’est sans doute une bonne occasion… Hop, on saute dans le Jimny, et on repart ! Ne manquez pas la seconde partie de cette journée ;)

Page suivante >> 2éme partie

Laisser un commentaire

Note concernant les commentaires et les liens en DoFollow :

Commentaires en DoFollow Cher visiteurs, passionnés, photographes de mariage, SEO, bots, et spammeurs en tout genre, n'oubliez pas qu'ici les commentaires sont modérés à priori et soumis à mon jugement subjectif.

  • Ne seront pas validés les messages dont l'unique but est de faire du SEO (Search Engine Optimisation), les message trop courts, hors focus, injures, bref, tout ce qui n'apporte pas d'intéret au sujet.
  • Seront validés les messages constructifs, rédigés en bon français et respectant le sujet principale.
Si vous suivez ces règles de bon sens, vous serez récompensé par un lien retour vers l'un des 10 derniers articles de votre site/blog, pour ceux que ça intéresse.

Si vous n'avez rien compris à tout ça, mettez juste un bon commentaire ;)
This site uses KeywordLuv and CommentLuv Enabled. Liens en DoFollow !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge