Le noir et blanc avec photoshop

Rien de plus simple que de passer une image couleur en noir et blanc. 2 clics de souris suffisent quelque soit le logiciel de traitement numérique. Mais arriver à produire un beau noir & blanc peut s’avérer beaucoup plus complexe tant les solutions existent et les résultats obtenus différents.

Préambule

Les (ex)passionnés de l’argentique et du labo bricolé dans la salle de bain connaissent bien le truc : le noir & blanc est une affaire de bidouille. Beaucoup plus tolérant et économique que le développement couleur, il était facile de produire des résultats convenables à condition de maîtriser un minimum les techniques de son labo.
En numérique, on retrouve un peu la même chose. Certes on ne met plus les mains dans la soupe, l’odeur acide du fixateur n’est plus là, mais les possibilités apportées par le traitement informatique sont considérables, les combines pour obtenir de beaux « tirages » noir et blanc existent, et les procédés parfois très différents. Voici les quatre méthodes principales.

Ce qu’il ne faut pas faire

Pour commencer, écartons d’emblée ce qu’il ne faut pas faire : régler son APN pour shooter directement en mode noir & blanc. Comme je l’ai dit plus haut, c’est une affaire de bidouille, de tâtonnement, mais aussi de goûts personnels. Je vous recommande vivement de shooter en RAW (lire mon article sur la présentation du format RAW), il vous autorisera un maximum de latitudes pour produire de beaux noirs & blanc. Quoi qu’il en soit travaillez en 16 bits par couche de couleur pour plus de souplesse.
Ensuite il y a l’erreur du débutant, ou plutôt du fainéant : on ouvre sa photo avec Photoshop (ou autre logiciel) et on convertit l’image en niveaux de gris, pour au mieux jouer ensuite avec le contraste et les niveaux. Vous allez voir qu’il y a de bien meilleures techniques.

Première méthode avec Adobe Camera Raw

Cette première méthode consiste à produire votre noir et blanc au moment de développer votre image RAW avec Adobe Camera Raw 6.x (ACR). Notez qu’il est tout à fait possible de la reproduire sur Lightroom.
Ouvrez une image (raw) susceptible de convenir à la conversion en n&b.

Les onglets d'Adobe Camera Raw

Passez directement au 4ème onglet « TSI » qui se trouve sous l’histogramme, et cochez « Convertir en niveau de gris ». Et oui ! Cela peut sembler contradictoire avec ce que j’ai dit plus haut, sauf qu’ici on travaille en RAW et qu’aucune information sur les couleurs n’est perdue ni altérée, et tout est réversible.
Une fois que vous avez converti votre image en noir et blanc, il est fort possible que vous ayez une image molle et peu contrastée. Commencez par jouer avec le mélange des différents canaux de couleur, faites ressortir l’herbe en jouant avec les verts, assombrissez le ciel avec les bleus etc. Une fois que vous êtes plus ou moins satisfait de vos réglages, repassez sur le premier onglet des réglages de base pour jouer avec l’exposition de votre image, le contraste, la luminosité, et même la température et la teinte… En fait, tout ou presque est permis en noir et blanc, vous avez plus de liberté qu’en couleur.
Libre à vous, ensuite, d’ouvrir votre image dans Photoshop et de continuer à l’éditer comme bon vous semble.
Petit rappel : toutes les modifications que vous apportez à vos images dans Camera Raw ne sont jamais définitives, vous conservez toujours votre image originale qui n’est jamais altérée.

Deuxième méthode avec les courbes de transfert de dégradé.

Ouvrez une image avec Photoshop, ou développez une image en couleur avec Camera Raw si besoin et l’ouvrir dans Photoshop CS5.
Affichez la palette des calques si ce n’est pas déjà fait (touche F7). En bas de la palette la quatrième icône vous propose de créer un calque de réglage. Cliquez, et choisissez en bas de la liste « courbe de transfert de dégradé ». Une nouvelle palette apparaît, et votre dégradé doit impérativement aller du noir opaque au blanc opaque. Si ce n’est pas le cas, cliquez sur le dégradé, et choisissez dans les paramètres prédéfinis le dégradé noir -> blanc. Amusez vous ensuite à décaler votre point blanc pour augmenter les hautes lumières, et le point noir pour les basses lumières. Faites de même avec les demi-teintes pour obtenir de beaux gris.

Voilà une approche différente, qui peut, selon les cas, produire de très beaux résultats difficiles à obtenir autrement. En portrait par exemple combiné avec un filtre accentuation, cela donne un rendu très intéressant avec la peau qui prend parfois un aspect métallique.
Bien entendu, ce réglage est à combiner avec d’autres pour obtenir le meilleur résultat.
Par exemple, quand j’utilise cette méthode avec les courbes de transfert de dégradé, j’intercale souvent entre mon image originale et mon dégradé un autre calque de réglage « teinte/saturation » qui permet de jouer d’avantage avec les nuances. Ceci dit, attention aux réglages un peu extrêmes ! Si vous tirez trop sur la saturation par exemple vous verrez très vite des artefacts apparaître dans les plages de dégradés.
N’hésitez pas à bien inspecter toute les zones de votre image à 100% et plus.

Troisième méthode : le mélangeur de couches

C’est une méthode un peu old school mais qui garde encore ses adeptes. Elle s’apparente un peu à la première méthode avec Adobe Camera Raw, si ce n’est qu’ici on travaille uniquement sur 3 canaux RVB. C’est une approche plus traditionnelle et académique du noir et blanc. On peut retrouver par ce biais les réglages qui correspondent aux rendus des pellicules argentiques Ilford, Kodak ou encore Agfa.
Comme les courbes de transfert de dégradé, il faut passer par un calque de réglage : cliquez sur la quatrième icône en bas de la palette des calques, puis choisissez le mélangeur de couches. Cochez ensuite la case monochrome, et jouez avec les réglettes. Attention que la somme des trois canaux soit toujours plus ou moins égale à 100% !

Et voici pour les nostalgiques la table des correspondances pour obtenir le même rendu que vos pelloches préférées (en plus économique) avec le mélangeur de couches :

Kodak Tmax 100 : 24,37,39
Kodak Tmax 400 : 27,36,37
Kodak Tri-X : 25,35,40
Agfa 200X : 18,41,41
Agfapan 25 : 25,39,36
Agfapan 100 : 21,40,39
Agfapan 400 : 20,41,39
Ilford FP4 3200 : 28,41,31
Ilford HP5 : 23,37,40

Ilford Delta 100 : 21,42,37
Ilford Delta 400 : 22,42,36
Ilford Delta 400 Pro : 31,36,33
Ilford Pan F : 33,36,31
Ilford SFX : 36,31,33
Ilford XP2 Super : 21,42,37

Plus deux transformations classiques :
Contraste normal : 43,33,30
Contraste élevé : 40,34,60

Comme ce sont des valeurs RVB, elles sont adaptables dans d’autres logiciels comme aperture d’Apple.

Quatrième méthode : le calque de réglage noir et blanc.

Cette méthode n’a guère d’intérêt si vous shootez en RAW et que vous développez vos photos avec Adobe Camera Raw. En effet, cette approche est sensiblement la même que la première méthode voir un peu moins souple.

Conclusion

Je ne pense pas qu’il y ait une méthode meilleure qu’une autre, mais selon les images certaines se révèleront plus adéquates que d’autres. Si, comme moi, vous aimez repousser les limites de la bidouille, la meilleure solution consiste parfois à mixer ces méthodes entre elles grâce aux masques de fusion. Autrement dit, on créer 2, 3 voir 4 clichés de la même image avec autant de méthodes différentes, qu’on superpose sous forme de calques dans un même fichier, puis à l’aide des masques de fusion et du pinceau on élabore un rendu beaucoup plus personnalisé et parfois superbe.

Laisser un commentaire

Note concernant les commentaires et les liens en DoFollow :

Commentaires en DoFollow Cher visiteurs, passionnés, photographes de mariage, SEO, bots, et spammeurs en tout genre, n'oubliez pas qu'ici les commentaires sont modérés à priori et soumis à mon jugement subjectif.

  • Ne seront pas validés les messages dont l'unique but est de faire du SEO (Search Engine Optimisation), les message trop courts, hors focus, injures, bref, tout ce qui n'apporte pas d'intéret au sujet.
  • Seront validés les messages constructifs, rédigés en bon français et respectant le sujet principale.
Si vous suivez ces règles de bon sens, vous serez récompensé par un lien retour vers l'un des 10 derniers articles de votre site/blog, pour ceux que ça intéresse.

Si vous n'avez rien compris à tout ça, mettez juste un bon commentaire ;)
This site uses KeywordLuv and CommentLuv Enabled. Liens en DoFollow !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge